Départ rapide du site Web l’Oie Blanche

« Québecor Média, L’Oie Blanche et Les Presses du Fleuve concluent un partenariat des plus profitables pour Montmagny et la Côte-du-Sud ».

Pour tous les lecteurs du Journal L’Oie Blanche de Montmagny sur oieblanc.com.

Ce que cela signifie? Et bien, que le site Web du Journal l’Oie Blanche sera redirigé sur le site Web de M. Éric Bernard, cmatv.ca. Toute la portion Web du Journal disparaît, ce qui est, dans mon humble avis, une bien triste nouvelle. NBL Média n’hébergera donc plus le site Web et ce dès le 18 mars 2013.

Selon M. Patelli du Journal l’Oie Blanche, NBL Média a fait un travail remarquable dans la position Web du Journal. Par contre, le niveau des ventes Web (publicité) a baissé drastiquement dans la dernière année vue la diversification des médias possibles avec laquelle les annonceurs régionaux peuvent placer leurs différentes publicités.

Je tenais personnellement à vous en faire part puisque vous allez être nombreux à me poser des questions au sujet de ce changement drastique.

2 comments

  1. Le communiqué annonçant cette transaction est vague comme l’océan Atlantique, et ne dit pas tout. Il faut savoir que cette fusion fait perdre leur emploi à au moins cinq (5) personnes, remerciées cavalièrement. Au journal Le Peuple une journaliste cumulant 36 ans de très bons et loyaux services et au moins deux vendeurs de publicité perdent leur emploi. À L’Oie blanche une journaliste web et un webmaître passent à la trappe. Ceux qui sortent gagnants de cette transaction sont les employés des Presses du fleuve, coop de travail dans laquelle le journal l’Oie blanche a des intérêts et qui éprouvait des problèmes depuis un certain temps, selon une source sûre. Il en est de même pour les membres de ce journal pseudo coopératif, qui est en fait un regroupement de marchands qui se paient de la pub à moindre coût, qui verront leur publicité lue par plus de gens. Est-ce que ce sera plus rentable? Ça reste à voir. L’autre gagnant est l’organisation CMA-TV, qui a aussi vendu dans la transaction son journal périclitant Informe affaires, et qui hébergera désormais le contenu web du journal l’Oie blanche. Un des journaliste travaillant à CMA-TV sera par ailleurs collaborateur à l’Oie blanche. Pour l’instant, les journalistes du journal l’Oie blanche gardent leurs postes. Reste à savoir comment ils pourront, à deux, couvrir un territoire beaucoup plus vaste qu’auparavant et fournir une information de qualité. Cette fusion occasionne une concentration de la presse régionale, au détriment de la diversité de l’information. Mentionnons finalement que le journal l’Oie blanche sera maintenant distribué dans le «Sac plus» du réseau Québécor Media, ce qui fait aussi perdre le contrat à «Publisac», une entreprise du concurrent Transcontinental. (R.L.)

    Commentaire by Richard Lavoie on 17 mars 2013 at 20 h 04 min

  2. DERNIÈRE HEURE : Selon nos plus récentes informations, les administrateurs du Journal L’Oie Blanche sont revenus sur leur décision de congédier plusieurs employés touchés par la fermeture du journal Le Peuple Côte-Sud, à la suite de ce qui semble être une intervention syndicale. Preuve que parfois un syndicat peut être utile, tous les vendeurs publicitaires seront intégrés dans la nouvelle structure médiatique fusionnée Journal Informe Affaires et L’Oie blanche. Il en est de même pour la journaliste du journal Le Peuple Côte-Sud qui devrait travailler pour les deux journaux. D’ailleurs ces travailleurs seront désormais syndiqués. En ce qui concerne la journaliste du Peuple, cela devrait être confirmé d’ici la fin de la semaine. Dans cettte transaction CMA-TV demeure indépendante. Une entente contractuelle a été conclue faisant en sorte que «tout le contenu qui était généré par les sites http://www.ericbernard.info et http://www.oieblanc.com sera dorénavant redirigé sur le site de CMATV.CA», d’écrire Éric Bernard sur http://www.ericbernard.info. Il se pourrait aussi que l’ancienne journaliste web du journal L’Oie blanche soit réintégrée à la nouvelle organisation. Le webmestre de l’ancien site électronique de l’Oie blanche perd son contrat d’hébergement et de gestion pour la raison mentionnée auparavant et dans le communiqué qu’il a publié ci-dessus. On peut voir l’entrevue faisant le pont sur cette affaire à : http://cmatv.ca/videos/entrevue-yannick-patelli-et-gilles-hudon-retour-et-explications-sur-les-recentes-transactions-mediatiques-19-mars-2013/

    Commentaire by Richard D. L. on 19 mars 2013 at 15 h 08 min